Nos partenaires au Togo

Voici les différents partenaires avec qui nous sommes liés dans le cadre de nos projets au Togo:

Valentin et Sikira Mathez : nos distributeurs et responsables de la communication sur place

Valentin est un Neuchâtelois d’origine, marié à Sikira qui est, elle, originaire du Togo. Une fois marié, il est parti s'installer à Kpalimé. Leur rôle est de réceptionner notre matériel ou l'argent envoyé et de le distribuer à nos différents partenaires. Ils s'occuperont également de nous envoyer les reçus des différents achats effectués sur place. 

Les membres de l’Association ne pouvant pas toujours être présents au Togo, ils sont par conséquent d’une aide précieuse.

C'est chez lui et sa famille que Yannick et Thaïs ont habité lors de leur voyage bénévole.

Il possède, lui et sa femme Sikira, plusieurs chambres d'hôtes permettant d’accueillir des personnes désireuses de découvrir le Togo. Il est également guide touristique de cette magnifique région.


L'orphelinat "le Sinai de Zomayi"

Il s'agit de l'orphelinat où Yannick et Thaïs ont passé leur 3 mois de bénévolat. En étant en contact quotidiennement avec eux, ils ont pu comprendre leurs besoins divers et les difficultés auxquelles cette grande famille fait face.

IMG_7029.JPG

L'orphelinat a été créé par Victoire Ameyo Daboli Cavoli ainsi que son mari Roberto Cavoli en 2007, à Kpalimé. Ils ont décidé de revenir au pays afin de vivre leur retraite au soleil. De plus, ils ont décidé de créer cet orphelinat pour venir en aide et soutenir les différents et nombreux enfants orphelins. Ils souhaitent leur offrir une vie saine, une éducation, mais surtout une famille. 

Leurs besoins sont de l’ordre de la vie quotidienne; nourriture, matériel scolaire, paiement des assurances des enfants, des soins médicaux, imprévus, etc..,

La journée des enfants est divisée en plusieurs tâches :

  • Leur scolarité

  • Les devoirs avec une dame habitant dans l'orphelinat qui est engagée pour les aider dans cette activité

  • Activités musicales : les enfants font parfois du djembé avec des personnes travaillant à l'orphelinat

  • Excursions : Les enfants vont parfois au champ ou dans d'autres villages, accompagnés de Victoire, afin d'aller ramasser les haricots ou d'acheter certaines denrées alimentaires

La population d’enfants présents à l’orphelinat fluctue énormément. Il nous est donc difficile de vous présenter tous les enfants et de maintenir régulièrement cette liste à jour. En effet, c’est un autre fonctionnement et une autre réalité que chez nous. Certains enfants repartent avec leur parent si la situation familiale redevient stable. Certains enfants viennent sur une petite durée pour soutenir les parents qui ne parviennent plus à gérer et d’autres enfants sont orphelins.

Malgré leurs difficultés financières, Victoire et Roberto font passer le côté humain avant tout et ne refusent que très rarement des enfants dans le besoin. C’est pourquoi, il y a régulièrement des changements sur le nombre d’enfant présent, mais également sur leurs besoins.

En mai 2019, il y avait 17 enfants à l’orphelinat le Sinaï; Emmanuel, Boubé, Chantal, Condoliza, Essi, Luna, Omaru, Irene, Kekeli, Mawussi, Mohammed, Yves, Hervé, Fossena, Hassan, Kokuvi et Pierre-Noël (16 sur la photo).

Jean-Jacques et Daniela

IMG-20190530-WA0003.jpg

Jean-Jacques (de son vrai nom; Komi Agah, à droite) est un ami que nous avons rencontré au Togo en 2014. Yannick connaissait déjà Jean-Jacques depuis 2012. Il est artisan et percussionniste. Il vit des ventes de ses produits (sculpture, marionnette, djembé, peinture, instrument de musique, etc..). C’est une personne très simple et très généreuse. Jean-Jacques vit avec sa femme, Daniela, et leur fils au village d'Agome-yoh qui se situe à 15 minutes en taxi de Kpalimé. Ils sont régulièrement en contact avec les enfants du village et des alentours. De plus, Daniela est enseignante de métier. En 2014 déjà, Jean-Jacques aidait certains enfants à se fournir en matériel scolaire et leur donnaient des cours de djembé gratuitement. Ce joli couple soutient activement les enfants du village dont les parents ne s'occupent parfois que très peu. Les enfants et les adolescents qu'ils côtoient ont entre 5 et 20 ans.

Les chefs du village ont mis à la disposition de l'Association, un bâtiment permettant de créer un centre des loisirs qui sera dédié aux enfants du village. Nous sommes actuellement en train de le rénover.


Judith Agboka

12696168_1505307963109329_1846070162_n.jpg

Cette dame les a soignés lorsqu'ils ont contracté le paludisme en 2014. Elle travaille dans plusieurs institutions de Kpalimé. Le dispensaire où elle travaillait a été repris par un membre de sa famille.

En 2018, elle a ouvert officiellement son centre médico-social l'EMS " Grace". Elle s'y consacre entièrement. Celui-ci se situe chez elle et dans un quartier un peu excentré de la ville de Kpalimé. Elle a également ouvert un centre médico-social ainsi qu'une pharmacie au quartier du Château. Elle y va pour réaliser l'inventaire mais ce centre est géré par d'autres personnes qui prodiguent les premiers soins. 

C'est une personne très sociable et d’une gentillesse infinie.